[English version]

Komunuma, « communauté » ou « commune » en Esperanto, la langue du partage, est le nom d’un site de près de 11000 mètres carrés à Romainville, réhabilité par la Fondation Fiminco, où s’installent quatre galeries parisiennes en 2019. Le lieu, un ancien site industriel du XXème siècle situé à proximité de la station « Bobigny-Pantin-Raymond Queneau », restauré par FREAKS, agence d’architectes basée à Paris, abritera un ensemble de galeries, un café, une résidence d’artistes, ainsi que des espaces d’exposition. Komunuma ouvrira ses portes en octobre, cette année, avec l’inauguration des nouveaux espaces des galeries Air de Paris (fondée en 1990), Galerie Sator (fondée 2011), Galerie Jocelyn Wolff (fondée 2003) et In Situ Fabienne Leclerc (fondée en 2001). En 2019, aux côtés des galeries d’art contemporain, la Fondation Fiminco ouvrira une résidence d’artistes et un programme d’expositions et Jeune Création organisera des expositions avec des artistes émergents. Le très attendu Frac Île de France / Les Réserves ouvrira également ses portes à la même adresse en 2020.


Contact presse: david@davidulrichs.com




Air de Paris
À l’occasion de l’inauguration d'Air de Paris à Romainville, nous sommes heureux de présenter More, une exposition chorale réunissant 40 artistes qui s'étendra sur quatre niveaux, offrant aux visiteurs une déambulation dans tous les espaces de la galerie, de la cave au grenier, des réserves au toit-terrasse. Nous accueillerons également Linda Grabe et son webzine Le Volatile, le roman du vin. Depuis bientôt trente ans, Air de Paris entretient un certain goût pour la périphérie. En nous installant à Romainville, nous poursuivons notre projet en empruntant les mots de Liam Gillick, Just More / More Just. More avec: Trisha Donnelly, Eliza Douglas, Claire Fontaine, Jef Geys, Liam Gillick, Carsten Höller, Michel Houellebecq, Dorothy Iannone, Sarah Morris, Philippe Parreno, Rob Pruitt, Sturtevant … 



Fondation Fiminco
La Fondation d’entreprise Fiminco réinvestit un site industriel hors-norme à Romainville, aux portes de Paris, afin d’en faire un nouveau lieu de création à destination d’artistes du champ visuel, venus du monde entier, et ouvert à tous les publics. Ce lieu unique en son genre propose aux visiteurs de faire l’expérience de la création contemporaine, à travers une résidence internationale d’artistes et un programme d’expositions, d’évènements et de rencontres. Les manifestations proposées, entièrement gratuites, sont ainsi une occasion unique de découvrir l’envers du décor, de se sensibiliser à l’art contemporain et d’échanger avec des artistes internationaux pour une confrontation inédite avec leur univers et leur processus de création. En investissant ces lieux hors du commun, la Fondation Fiminco poursuit ses missions de soutien à la création contemporaine et d’accès de tous à la culture, au plus près des dynamiques sociales et culturelles du Grand Paris.



Galerie Sator
Pour l'exposition inaugurale à Komunuma la Galerie Sator a donné carte blanche à l'artiste suisse Christian Gonzenbach. Avec Remplir le vide il propose un feu d’artifice. Du feu les œuvres de Gonzenbach en sont issues que ce soit la céramique ou la fonte elles en portent encore les marques. Quant à l’artifice il est présent partout ce «moyen ingénieux visant à agir à tromper». L’artificiel le «fabriqué de toutes pièces qui imite la nature...» C’est bien de cela qu’il s’agit d’imiter ou plutôt de refaire la nature. Et c’est là que l’artiste s’ingénie à inventer des processus pour reproduire on n’est pas dans le figuratif plutôt dans la sculpture documentaire. A chaque opération le procédé révèle autre chose. Et soudain on voit les choses comme on ne les avait jamais vu. 



Galerie Jocelyn Wolff
La Galerie Jocelyn Wolff a ouvert en 2003 avec Occupation de Clemens von Wedemeyer, qui explorait déjà les dynamiques propres au mouvement de foule tel qu'analysé par Elias Canetti. En 2019, Wedemeyer réalise 70.001 à partir d'un logiciel de réalité virtuelle utilisé par la police, dans la continuité de sa lecture de Canetti. Cette oeuvre constitue le point central de l'exposition inaugurale de notre nouvel espace à Romainville, explorant les qualités dialectiques de la composition fragmentaire, thème qui est développé par de nombreux artistes de la galerie.



In Situ Fabienne Leclerc
Pour marquer l'ouverture de son nouvel espace chez Komunuma, Fabienne Leclerc présente une sélection d'œuvres nouvelles et anciennes de tous les artistes de la galerie. Parmi les temps forts, on peut citer les performances de Laurent Tixador et les installations semi-permanentes d'Andrea Blum, Constance Nouvel et Vivien Roubaud. L'installation vidéo Up against Down, 2008 de Gary Hill sera présentée; Mark Dion présentera une installation à grande échelle et Rokni & Ramin Haerizadeh et Hesam Rahmanian montreront un film et un nouveau groupe d'œuvres sur papier. Intitulée STOP, l'exposition propose aux visiteurs de prendre le temps de s'évader du rythme frénétique du centre-ville parisien et est l'occasion de ralentir.



Jeune Création
Pour l'inauguration de Komunuma à Romainville, Jeune Création est heureux de présenter dans sa galerie temporaire une exposition collective pensée par l'artiste et commissaire d'exposition Marion Bataillard. Nous qui désirons sans fin regroupe treize artistes aux pratiques différentes centrées sur la question du désir. Cette notion est entendu comme élan vital, avec ou sans objet. L'exposition se propose comme mise en scène et exploration arbitraire de cette question, dans ses aspects possiblement psychanalytiques autant que politiques, sexuels autant qu'existentiels.
Avec : Ellen Akimoto, Marion Bataillard, Diane Benoit du Rey, Nicolas Blum-Ferracci, Bertrand Dezoteux, Valentina Dotti, Cecilia Granara, Alice Guittard, Johann Nöhles, Simon Pasieka, Baptiste Rabichon, Simon de Reyer et Ariane Yadan.



Frac Île-de-France / Les Réserves (Prélude)
Invité par les galeries de Komunuma, le Frac Île-de-France / Les Réserves (Prélude) présentera une grande installation participative de l'artiste monégasque Michel Blazy à l'occasion de l'inauguration de Komunuma, en prélude à l'inauguration du nouveau bâtiment destiné à accueillir ses réserves, fin 2020. Sculpcure: bar à oranges, 2009, Michel Blazy (collection Frac Île-deFrance) : des oranges, un couteau, une planche à découper, un presse-agrumes et des verres sont mis à disposition des visiteurs pour se préparer un jus de fruit. Sur le modèle d’une relation symbiotique, les « sculpcures » produites par le bar à oranges se développent en même temps qu’elles apportent de l’énergie aux personnes qui en boivent le jus. Selon les instructions de l'artiste, après avoir préparé le jus d'orange, les pelures sont empilées les unes sur les autres sur des étagères en bois à côté du bar. L'accumulation des déchets au fil du temps engendre une mutation des matériaux ; la décomposition entraîne la formation de moisissures. La fermentation des oranges attire les drosophiles (petites mouches des fruits). Celles-ci attirent à leur tour les araignées en créant progressivement de véritables architectures habitées, un microcosme.

Komunuma, «community» or «commune» in Esperanto, the language of sharing, is the name of a site of nearly 11,000 square meters in Romainville, renovated by Fondation Fiminco, where four Parisian galleries will be located in 2019. The site, a former industrial site of the 20th century located near the «Bobigny-Pantin-Raymond Queneau» station, restored by FREAKS, an architectural firm based in Paris, will house a series of galleries, a café, an artists’ residence, as well as exhibition spaces. Komunuma will open its doors in October this year with the inauguration of the new spaces of the Air de Paris galleries (founded in 1990), Galerie Sator (founded 2011), Galerie Jocelyn Wolff (founded 2003) and In Situ Fabienne Leclerc (founded in 2001). In 2019, alongside contemporary art galleries, the Fiminco Foundation will open an artist residency and exhibition program and Jeune Création will organize exhibitions with emerging artists. The much-awaited Frac Île de France / Les Réserves will also open its doors at the same address in 2020.


Press contact: david@davidulrichs.com


Air de Paris
Restating of Liam Gillick's maxim "Just More/More Just", Air de Paris continues its 30-year fondness for the peripheral. The new gallery space will open as part of Komunuma in Romainville with a survey-exhibition entitled More. It will offer visitors a unique chance to discover every part of the new gallery from the cellar to the attic and from the reserve to the roof terrace via works of the 40 gallery-artists, including Trisha Donnelly, Eliza Douglas, Claire Fontaine, Jef Geys, Liam Gillick, Carsten Höller, Michel Houellebecq, Dorothy Iannone, Sarah Morris, Philippe Parreno, Rob Pruitt,Sturtevant...
Air de Paris will also be welcoming critically acclaimed sommelier Linda Grabe, who will be publishing her wine webzine Le Volatile, le roman du vin from within the gallery from the Autumn onwards.



Fondation Fiminco
The Fondation Fiminco rehabilitates a former manufacturing plant located in Romainville, just East of Paris, to develop a contemporary art space dedicated to international visual artists and open to all. This new space, unique of its kind, will give visitors the opportunity to experience contemporary creation, through an international artist residency program, exhibitions, events and workshops. The events organized, free of charge, will be a chance to go behind the scene and meet with artists from around the world, for an unprecedented discovery of their practice and artistic vision. Through this project, the Fondation Fiminco continues to support contemporary creation and carries out its commitment to give everyone access to art and culture.



Galerie Sator
For the inaugural exhibition at Komunuma, Galerie Sator has given carte blanche to Swiss artist Christian Gonzenbach, who has offered up a firework display in an exhibition entitled Remplir le vide (Filling the Void). Gonzenbach’s sculptures in ceramic, aluminium and bronze bear the marks of the fires in which they are forged, while the artifice inherent to pyrotechnics is similarly present throughout. The enquiry into the nature of things and of the world is here carried out via their reproduction. And it is to this end that the artist seeks to create ingenious processes of reproduction. Far from figurative art, this is documentary sculpture. With each step of the operation, the process reveals something new. And suddenly we see things as never before.   



Galerie Jocelyn Wolff
Galerie Jocelyn Wolff opened in 2003 with Occupation by Clemens von Wedemeyer who was already exploring the dynamics of crowd movement as analyzed by Elias Canetti. In 2019 Wedemeyer made 70.001 from a virtual reality software used by the police in the continuity of his reading of Canetti. This work is the focus of the inaugural exhibition of the gallery's new space in Romainville exploring the dialectical qualities of fragmentary composition a theme that is developed by many of the gallery's artists.



In Situ Fabienne Leclerc
To mark the opening of her new space at Komunuma, Fabienne Leclerc presents a selection of new and older works by all artists of the gallery. Highlights include a performances by Laurent Tixador and semi-permanent installations by Andrea Blum and Constance Nouvel. Mark Dion will present a large-scale installation, and Rokni & Ramin Haerizadeh and Hesam Rahmanian will show a film and a new group of works on paper. Entitled STOP, the exhibition proposes visitors to take time to escape the frenetic pace of the Parisian city centre and is an oppurtonity to slow down.



Jeune Création
For the opening of Komunuma in Romainville, Jeune Création is pleased to present in its temporary gallery a collective exhibition conceived by the artist and curator Marion Bataillard. Nous qui désirons sans fin brings together thirteen artists with distinct practices focused on the theme of desire. This notion is understood as vital momentum, with or without object. The exhibition proposes itself as an arbitrary staging and exploration of this topic, in its possibly psychoanalytical as well as political, sexual as well as existential aspects.
With : Ellen Akimoto, Marion Bataillard, Diane Benoit du Rey, Nicolas Blum-Ferracci, Bertrand Dezoteux, Valentina Dotti, Cecilia Granara, Alice Guittard, Johann Nöhles, Simon Pasieka, Baptiste Rabichon, Simon de Reyer and Ariane Yadan .



Frac Île-de-France / Les Réserves (Prelude)
Invited by the galleries at Komunuma, Frac Île-de-France / Les Réserves (Prelude) will present a large-scale emersive and particpatory installation by Monegasque artist Michel Blazy on the occasion of the inauguration of Komunuma as a prelude to the opening of its new building in 2020. Sculpture: bar à oranges, 2009 by Blazy is described as oranges, a knife, chopping board, juicer and glasses are available for visitors to make themselves a fruit juice. In accordance with the artist’s instructions, after making the orange juice, the peel is piled up on wooden shelves next to the bar. The accumulation of waste over time generates a change in the materials; decomposition leads to mould forming. The fermentation of the oranges attracts drosophila (small fruit flies). These in turn attract spiders gradually creating veritable populated architectures, microcosms.